• à mon tour

    Attention : pour toute personne non entraînée, la lecture de ce post peut entraîner de serieux mots de tête mais parce qu'on ne me laisse pas m'exprimer sur certains blogue dédiés à la politique et parce que je ne veux pas qu'on me reproche de ne pas avoir ajouter ma pierre à l'édifice en me contentant de m'exprimer que sur ceux des autres, une fois n'est pas coutume, ce post sera dédié à cette grande idée qu'est la construction européenne, ou plutôt sur un amalgame beaucoup trop utilisé à des fins que je conspue, une idée rétrograde et surannée d'un état qui n'existe plus, de faux problèmes et des procès inexistants.

     

    Revenons sur l'un d'entre eux, peut-être celui qui engendre les débats les plus passionnés, celui de l'antinomie apparente entre les droits de l'homme et la mondialisation économique. Il est exacte où plutôt il est acceptable de penser que la globalisation économique est une diffusion unilatérale et donc uniformisante d'un système  porteur de conception hégémonique  où règne la loi du plus fort. De l'autre coté, les droits de l'homme tendent à se développer de manière universelle c'est à dire non pas de manière hégémonique et impérial mais à travers un échange de culture et du respect des différences (si l'on réfute les thèses ethnocentriques).

     

    Je lis souvent que le débat européen ennui parce que chaque partie reste campée sur ses positions sans vouloir comprendre celles de l'autre ! Donc à partir du postulat précédent sur lequel la majorité d'entre nous sommes d'accord, tentons alors de schématiser deux courants de pensée.

     

    Les analyses des opposants à la construction européenne (que je considère simplistes) s'arrêteront à ce constat pour conclure à la nécessité de sauvegarder la souveraineté d'un Etat, comme cadre d'expression de l'épanouissement des droits de l'individu. Malheureusement, cette constatation n'intègre pas une donnée fondamentale pour la compréhension du système libéral tel qu'il tend à se développer, celle de l'interdépendance croissante entre l'économie et les droits de l'homme. Premièrement, les droits économiques et sociaux font désormais partie des droits de l'homme (il m'est impossible de recenser ici tous les exemples mais il suffit de bien lire la Constitution européenne notamment ou de vous diriger ici www.blogg.org/blog-18022.html) et deuxièmement, les droits de l'homme deviennent opposables à l'économie ( là encore, je vous rappelle que la CEDH sera pour la premièrement fois directement applicable ou encore, au niveau international, on ne peut pas ignorer les pressions publics ou privés sur les Sociétés transnationales pour le respect des droits de l'homme. Ces dernières sont naissantes mais de plus en plus acceptées, certes, non pas dans un but philanthropique mais concentrons nous un peu sur l'effectivité et la finalité de ses actions)

     

    C'est la compréhension de ce double constat d'interdépendance qui nous permet de sortir de cette impasse trop souvent mise en avant par les opposants à l'Europe.

     

    Certes, les tensions entre ces deux mondes n'ont pas disparu mais qu'on arrête de dire que cela n'est qu'un idéal. Mesurons plutôt le chemin parcouru, dans cette lente montée vers la conscience qu'on appelle l'hominisation, le temps se compte d'abord en millénaires, voire en millions d'année. Et le droit n'est somme toute qu'une idée neuve. Moins de quarante siècles nous séparent du code d'Hammourabi, deux siècles à peine de la Déclaration française des droits de l'homme et cinquante ans seulement de la déclaration universelle.

     

    Démasquer l'illusion et pressentir les désastres à venir, tel est notre héritage


  • Commentaires

    1
    Timounch
    Mercredi 13 Avril 2005 à 13:47
    Ulysse..
    là au moins je suis sure que ça ne parle pas de ce que je pensais que ça pourrait parler.. comment ça je ne suis pas claire ?.. Bon c'est du post digne du Filou ou du Tschok... moi j'ai même pas eu le courage de tout lire...
    2
    Ulysse
    Mercredi 13 Avril 2005 à 13:56
    Timounch
    merci pour l'effort, je suis pas encore dans l'équipe de foot moi...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :